Dolby Vision® et Dolby Atmos® offrent au spectateur une expérience sensorielle d'un réalisme saisissant. Pour les producteurs de documentaires animaliers, ces technologies s'imposent donc comme une évidence pour réinventer le genre et donner une nouvelle force à leur narration. Témoignages de professionnels sur leur expérience du travail de l'image et du son en Dolby Vision et Dolby Atmos.

« C'est toute la particularité de Netflix. (...) Les spectateurs recherchent une expérience proche du cinéma. C'est donc ce que nous avons fait en rallongeant les plans et en espaçant les commentaires en off. C'est la nuit, l'ambiance est palpable, on ressent une tension et une curiosité naturelles, et Dolby Vision et Dolby Atmos nous rapprochent de cette expérience cinématographique. » Bill Markham, producteur de la série La Terre, la nuit chez Plimsoll

Interview: "Seven Worlds, One Planet"

Regarder

Interview: "Our Planet and Tiny World"

Regarder

Entretien "La Terre, la nuit"

À la télévision, le paradoxe veut que ce soient les technologies les plus modernes qui nous fassent découvrir une nature dénuée de tout artifice. Nous avons rencontré Bill Markham, producteur de la série La Terre, la nuit chez Plimsoll et réalisateur de l'épisode final « Du crépuscule à l'aurore », et Chris Domaille, mixeur pour la maison de post-production Films@59.

Contact

Aimez-vous cela et avez-vous besoin de plus d'informations? Contactez nous s'il vous plait!